La magie du piton de la Fournaise

C’est peut-être l’emblème suprême de l’île de La Réunion. Puisque je (re)découvre mes origines créoles, comment passer à côté du volcan du piton de la Fournaise, l’un des plus actifs au monde ? « Volcan la pété ! », comme on dit ici quand il entre en éruption.

Le piton de la Fournaise, vu depuis l'enclos de la Fournaise. Tôt le matin, la brume est absente et cette partie du volcan est complètement visible.

Le piton de la Fournaise, vu depuis l’enclos de la Fournaise. Tôt le matin, la brume est absente et cette partie du volcan est complètement visible.

 

Souvenir de collège… Année 2000-2001, année de 5ème. La prof de SVT avait consacré un chapitre aux volcans. C’était une prof  impulsive, le verbe haut et n’hésitant pas à secouer durement ses élèves. J’ignore s’il en existe encore des comme ça, aujourd’hui… Bref. La voilà qui nous demande de citer des volcans européens.

Sûr de moi (et content de pouvoir afficher une partie de mes origines), je lève la main et répond : le piton de la Fournaise. Madame monte alors sur ses grands chevaux et s’enflamme : « Gnagnagna, blablabla, j’ai dit EUROPÉEN Nicolas !! ». Je fronce les sourcils et rétorque : « Bah madame, La Réunion, c’est bien un département français, non ? Et la France, c’est bien en Europe ? ».

Je n’ai jamais oublié sa réaction : bouché bée, elle finit par regarder le plafond pour réfléchir à haute voix : « Ah… ah oui, enfin… oui, c’est vrai que… ah oui, bon mais… oui ».

L’esprit rebelle-sale gosse en moi se réjouit encore d’avoir cloué le bec à une prof acariâtre alors que j’avais 12 ans (même si le statut territorial de La Réunion est particulier). Rien que pour faire honneur à ce souvenir, il fallait que j’aille faire un tour près du piton de la Fournaise.

 

Quelle beauté…

 

Plus je (re)découvre La Réunion, plus je tombe sur des endroits magnifiques. Le piton de la Fournaise n’est pas qu’une immense colline avec un trou au milieu qui crache de la lave. C’est toute une région à part, faite de cirques et de falaises. Le temps et les éruptions ont fait leur œuvre, et voir cela de ses yeux est un privilège.

Il faut se lever tôt pour en apprécier la beauté, car dès le milieu de la matinée, la brume s’installe (comme au piton des Neiges). La route en voiture qui mène à l’enclos du volcan est déjà un périple. A mesure que l’on grimpe, les paysages immenses se succèdent. La Rivière des Remparts est à couper le souffle, comme l’immense cirque qui lui succède. De mémoire, je n’avais vu ça que dans des jeux vidéo, style Tomb Raider ou Far Cry 3. Et cela faisait longtemps que je n’avais plus eu le vertige.

 

L'immense Rivière des Remparts. Bluffante.

L’immense Rivière des Remparts. Bluffante.

Un gouffre abyssal le long de la route menant au volcan.

Un gouffre abyssal le long de la route menant au volcan.

Le même gouffre.

Le même gouffre.

Avant d’arriver à l’enclos, on arrive sur une zone lunaire : la Plaine des Sables. Une route cabossée la traverse. Qu’on la surplombe ou qu’on la voit de haut, on se demande vraiment où on est. Sur la Lune ? Dans un désert ? On aurait pu tourner Mad Max ici. A moins d’avoir un 4×4 (et encore), la traversée de la Plaine des Sables permet d’imaginer ce que ressentent nos vêtements quand ils sont dans la machine à laver. Gare au mal des transports.

La Plaine des Sables, vue de haut.

La Plaine des Sables, vue de haut.

La Plaine des Sables, vue du bord de la route.

La Plaine des Sables, vue du bord de la route.

Faire le zouave au milieu d'une route hors du commun constitue un petit plaisir.

Faire le zouave au milieu d’une route hors du commun constitue un petit plaisir.

Arrive enfin l’enclos, point de départ principal des randonneurs. Là encore, le paysage est… non. Je vais encore me répéter : c’est beau, grandiose, magnifique, tout ça… Mieux vaut encore laisser parler les photos. Sachant que des photos, même réussies, ne permettent pas de bien percevoir les lieux.

Une partie du piton de la Fournaise, vue depuis l'enclos.

Une partie du piton de la Fournaise, vue depuis l’enclos.

Paysage autour du piton de la Fournaise. Des traces de brume apparaissent déjà.

Paysage autour du piton de la Fournaise. Des traces de brume apparaissent déjà.

Falaises bordant l'enclos du piton de la Fournaise.

Falaises bordant l’enclos du piton de la Fournaise.

Vue des remparts à descendre pour accéder au bas de l'enclos et marcher autour du volcan.

Vue des remparts à descendre pour accéder au bas de l’enclos et marcher autour du volcan.

Face à un tel spectacle, les émotions se succèdent. On se sent chanceux d’avoir la possibilité d’admirer le piton de la Fournaise qui se dresse devant et le paysage immense qu’il a transformé. On se sent humble aussi : décidément, dame Nature est grande (et c’est un Parisien qui le dit !). On se sent petit, comme écrasé par cette immensité. Pourtant, La Réunion est une petite terre. Une réflexion amusante me vient d’ailleurs en tête face à cet environnement : « On est en France, là ! ». Cela m’amuse car d’ordinaire pour moi, la France, c’est Châtelet-les-Halles, le RER, les voitures, le bitume, les tours de Vigneux-sur-Seine, les avions qui passent par Orly…

finpiton01 finpiton02 finpiton03

Plusieurs randonnées sont possibles. On peut se rendre jusqu’au volcan ou visiter d’autres lieux. Pour notre groupe, le choix se porte sur le piton Kapor, moins difficile d’accès. La marche n’est pas trop éprouvante (mais gare aux cailloux pour les éclopés comme moi, avec ma guibole fragile). Le sol, rocheux, est fascinant. On marche sur ce qui était avant de la lave en fusion (les panneaux d’avertissements à propos de l’activité du volcan nous le rappellent). C’est plaisant. Les roches sont d’une légèreté surprenante. Elles se cassent facilement. Ça et là, des plantes poussent. On pourrait se demander par quel miracle cela est possible… Mais il m’est resté au moins une chose de ces cours sur les volcans de l’époque collège : la terre volcanique est très fertile. Comme quoi, j’ai quand même retenu au moins un enseignement de ma prof de SVT.

finpiton04 finpiton05 finpiton06 finpiton07 finpiton08

Publicités